Plus qu’une exposition, c’est une poésie pastorale !

Quand le caoutchouc redevient arbre

 

Il y a six ans en 2014, «La Gazette» vous invitait à rencontrer Lucien JALU, cyclo de Saint Avé, qui la retraite venue se découvrit une passion, celle de bricoler des pièces de vélo qu’un assemblage magique transforme en source d’émotions.

Sculpture en chaînes
La dame en chaînes

Depuis, Lucien partage cette passion et ses émotions. Il l’a fait en 2014 lors de notre Assemblée Générale, il le fait cet été, dans son jardin, mais aussi dans un cadre bucolique propice à la contemplation. Alors si vous avez ce mois d’août envie de sortir de votre cadre habituel de vie ou de celui de votre sport favori, laissez-vous tenter par une petite ballade du côté de La Chapelle Saint Michel à Saint Avé.

A pied, ce peut être éloigné, à vélo vous risquez d’être essoufflé, en voiture, laissez là sur le parking du bas et tranquillement remontez à pied le chemin qui s’enfonce dans le bois. Rapidement vous apercevrez au milieu d’une clairière, une jolie chapelle. Croyant ou non croyant, franchissez le seuil. Le cadre est propice à la méditation, mais c’est la contemplation qui vous attend.

Dans cette espace intimiste et recueilli les oeuvres de Lucien vous inviteront au delà de l’objet à vous laissez happer par leur évocation et ainsi éveiller votre imaginaire. Leur simplicité n’a d’égal que leur poésie. L’émotion sera là.

Il se disait «bricoleur « en 2014, mais on pressentait déjà l’artiste en herbe qu’il est aujourd’hui devenu. Ses bricolages sont devenus de l’art.

Ses créations sont encore marquées de l’éclectisme qui caractérise les jeunes artistes en recherche de style. Mais au fil du temps, sa marque s’affirme et s’embellit.

L’arbre à vélos

Lucien n’a rien à vendre, il souhaite en toute simplicité donner un peu de l’émotion que fait naître l’assemblage de quelques pièces de vélo et qui finissent par nous troubler.

Le vélo peut faire vibrer les foules, avec Lucien, de banales pièces de vélo peuvent éveiller nos sens.

JY.LP

Le dernier reportage de France 3 Bretagne.

Laissez un commentaire