Marathonienne, triathlète et cyclo-sportive à Saint Avé !

« La Gazette » a consacré deux chroniques à ces Dames, si l’on met de côté le clin d’œil du 1er avril avec l’annonce de l’organisation d’une imaginaire course féminine en ouverture de « La Route Bretonne 2020 ».
Tiphaine LAURANCE
, championne de France junior en 2015, a été la vedette de la sortie du 24 février dernier. Nous espérons la revoir cet hiver.
Le 30 août, c’est Christiane CHEVILLARD qui a eu les honneurs de la presse régionale à l’occasion des « 4 jours CIC de Plouay » et dont « La Gazette » s’est faite l’écho.
Aujourd’hui, nous faisons un zoom sur Edith LE GAL.

La discrète Édith sort avec les cyclos de Saint-Avé depuis plus d’un an maintenant, elle a intégré le groupe 3, devenu depuis le groupe 4 et qui reste un groupe où la performance est bien présente chaque dimanche.
Mais pour cette passionnée de sports de nature, le vélo ne constitue qu’une partie de ses activités sportives. En effet, elle alterne chaque semaine, vélo, natation et course à pied.
Autant dire que c’est une triathlète confirmée.
Elle fait du triathlon depuis 5 ans. Sa récente situation de retraitée l’a autorisé cette année à s’aligner à quelques quatre triathlons.
Elle s’est mise à des pratiques sportives régulières à 33 ans seulement, après avoir eu trois enfants. Trois garçons, tous ceintures noires de judo et dont l’un d’entre-eux vient de courir la « Diagonale des Fous » sur l’île de La Réunion. Il a de qui tenir le fiston, car Edith est aussi une marathonienne !
Elle a débuté sa carrière sportive par la course à pied et a couru de nombreux trails et cross. Elle peut s’enorgueillir de quelques victoires en féminine.
Comme de nombreux coureurs ou coureuses à pied, elle est venue au vélo pour soulager quelque peu les articulations très sollicitées par ce sport. C’est ainsi que des amis l’ont invitée à faire de la natation. Il ne restait plus alors qu’à découvrir le triathlon en compétition.
Dans cette discipline, le vélo y tient une place à part pour Edith, car c’est à vélo qu’elle réalise les meilleures performances et qu’elle peut compenser les écarts creusés par les plus jeunes à la nage ou à pied.
Résidant à Theix, elle court sous les couleurs du club « Athlé-Theix » où elle a toujours eu des responsabilités comme dirigeante du club. Secrétaire, Trésorière, Vice-présidente puis Présidente durant 4 ans, de 2004 à 2008.
Elle a intégré les groupes de Saint-Avé car ils ont l’avantage d’offrir une large palette de niveaux avec aujourd’hui six groupes structurés.blank
Elle apprécie de pouvoir rouler dans un groupe de son niveau. « Je me sens bien intégrée, c’est convivial on peut discuter un peu et on fait quand même des efforts tout en profitant des abris ».
Même si elle se sent bien, elle avoue que ce serait mieux si elles étaient plus nombreuses.
Edith fait la démonstration que, moyennant une pratique assidue, il est tout à fait possible à des femmes de rouler au beau milieu des cyclos de Saint-Avé et même parfois devant certains…
Soyez les bienvenues Mesdames !
JY.LP

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.