Une approche globale «homme-machine»

« Recherche aérodynamique »

En l’occurrence il s’agit d’une méthode qui consiste à étudier le système global vélo + cycliste, en interaction l’un sur l’autre.


Depuis que le vélo à été inventé le matériel s’est beaucoup amélioré, mais fondamentalement il a peu évolué. Le cadre est encore triangulaire, la fourche avant mobile et la fourche arrière fixe, la transmission est toujours à chaîne.

En permanence à la recherche du vélo de demain, mon attention a été attirée par un article récent du site «Matos Vélo» relatif à la conception d’un nouveau cadre imaginé par Lotus, le constructeur automobile chinois d’origine anglaise spécialisé dans les voitures de sport. Si la COVID 19 n’était venue se mettre en travers de nos roues, nous aurions pu observer ces nouveaux cadres faire corps avec l’équipe de Grand Bretagne de piste lors des Jeux Olympiques de Tokio 2020.

L’originalité se trouve dans l’approche des concepteurs. L’un d’eux, Richard HILL qui a dans la passé mit au point le vélo de Chris Boardman, médaille d’or aux jeux de 1992, explique dans cet article que Lotus a adopté une approche «holistique»… Quèsaco l’holisme ? Quelques recherches m’ont permis d’apprendre  qu’il s’agit  d’une «doctrine philosophique qui ne dissocie  pas l’être humain du tout dans lequel il s’inscrit». En l’occurrence une méthode qui consiste à étudier le système global vélo + cycliste, en interaction l’un sur l’autre. Le corps du cycliste  influe sur l’aérodynamique du vélo et le vélo influe sur celle du corps. Le sujet vélo+cycliste est étudié dans sa globalité et peut y inclure le peloton dans lequel il s’inscrit également et où les jeux d’abri sont une variable importante.

Le résultat ? : Je vous laisse le découvrir en parcourant l’article (*) abondamment illustré de photos. On peut y constater des évolutions majeures dans les formes de certaines parties du cadre notamment des fourches. Quel sera l’avenir de ces nouveaux cadres. Difficile à dire aujourd’hui. Les résultats de l’équipe de Grande Bretagne lors des prochains jeux nous éclaireront peut être. Pour les plus curieux vous pourrez aussi visionner une vidéo en  langue anglaise qui présente comment ce cadre est fabriqué en utilisant des techniques qui s’inspirent de celles mises en oeuvre pour la fabrication des carrosseries Lotus.

La semaine prochaine «La Gazette» vous invitera à découvrir d’autres méthodes de fabrication pour le moins originales.

JY.LP

(*) Si l’article n’apparait pas faire sur le site une recherche du titre suivant : « Des similitudes du travail aérodynamique entre vélo et voiture lotus ».


De la haute technologie !

Laissez un commentaire