LE « TOUR DE FRANCE » 1910


Voilà qui conforte un point de vue mainte fois émis par «La Gazette» : c’est que le vélo n’a que très peu évolué dans ses fondamentaux depuis sa  création, il y maintenant plus de cent ans.

La Gazette

Innovation ou invention ?

Les vélos, un peu comme les voitures ont tendance à tous se ressembler et les fabricants cherchent à se démarquer par ce qui n’est que rarement une vraie innovation.

C’est ainsi que la firme américaine CANNONDALE a lancé sur le marché en 2000 un VTT équipé d’une fourche avant mono-bras, la «Lefty».

Aujourd’hui la marque distribue un gravel équipé d’une fourche mono-bras, le «TOPSTONE» que l’on peut voir sur la photo ci-dessous.

Quel est l’apport de ce type de matériel en dehors d’un éventuel gain de poids, comparé à une fourche suspendue traditionnelle ? On peut se poser la question.

Est-ce vraiment de l’innovation ? Oui pour la partie suspension qui fait appel à de la haute technologie. Est-ce pour autant une invention ? Et bien, non ! En effet «La Gazette» a déniché dans un ouvrage consacré aux vélos de course * la photo d’un model créé en 1910 par le constructeur Français LABOR, qui est le premier vélo à fourches mono-bras avant … et arrière. Il le nommera «Tour de France» et avancera comme principal argument de vente qu’en cas de crevaison, il n’est pas nécessaire de démonter la roue pour changer de boyau ou de chambre à air. 

Voilà qui conforte un point de vue mainte fois émis par «La Gazette» : c’est que le vélo n’a que très peu évolué dans ses fondamentaux depuis sa  création, il y maintenant plus de cent ans.

Il reste un merveilleux engin pour se déplacer, voyager et s’affronter en toute loyauté sportive et il a encore de l’avenir.

La Gazette

* Un siècle de vélos de course – Jean HEINE – Edition VIGOT – 2015

Laissez un commentaire