Le CES 2022 décevant pour les cyclos

Logo du CES 2022 – Photo : Andrej Sokolow/picture alliance

Le levier de frein serait équipé d’un interrupteur tactile réagissant au simple effleurement du doigt.  L’intensité du feu serait maximale lors de l’effleurement simultané des deux leviers.

« La Gazette »

Le vélo n’était pas au rendez-vous de ce salon

Après une année sans, le salon high-tech de Las Vegas s’est tenu cette année du 5 au 8 janvier dernier. Si avant la Covid on y accueillait 4500 exposants, l’édition 2022 s’est limitée à 2000 exposants. Il est à noter que la France présente avec 130 entreprises s’est classée au deuxième rang derrière les États-Unis et au premier rang des nations européennes.

Âgé de plus de  50 ans, ce salon a marqué l’histoire, dans la mesure où de nombreuses innovations présentées ont impacté peu de temps après, la vie quotidienne de millions d’habitants de la planète. Voilà une bonne raison d’aller faire le tour des stands, à la recherche du truc qui pourrait impacter, voire révolutionner la pratique du vélo. «La Gazette» s’y est rendu pour vous. Oh, certes ! non pas en présentiel, afin de préserver les finances du club, mais en « télé-salon », autrement dit, par des recherches Internet tout simplement.

Alors il faut le dire, la cuvée 2022 n’a pas été très bonne pour le vélo. Seulement 5 stands sur les 2000 présents ont retenu l’attention de «La Gazette». Il est vrai que ce salon n’est pas spécialement réservé au vélo, mais à la high-tech, avec une grande place consacrée aux applications numériques. C’est dans l’air du temps. On a toutefois repéré :

Un vélo d’intérieur à la virtualité augmentée

blankLa crise sanitaire a mis sur le devant de la scène les télé-compétitions de type SWIFT. La société LG pour promouvoir ses nouveaux écrans incurvés a présenté un vélo d’intérieur futuriste équipé de trois écrans OLED visant à augmenter la réalité virtuelle du cycliste qui pourra ainsi apercevoir, par exemple, la cime des arbres au-dessus de sa tête en traversant une forêt et le macadam défiler sous ses roues.

Cela ne remplacera pas une bonne sortie en pleine nature. Les amateurs d’home-trainer ont pu le mesurer lors du confinement strict de 2020.

Une montre Garmin pour téléphoner lors des entrainements

La dernière montre sportive de Garmin, la «VENU 2 Plus», permet de téléphoner et d’adresser des messages en passant par une commande vocale. Elle permettra ainsi de téléphoner tout en pédalant. Est-ce vraiment prudent ? Le produit est plus adapté à la course à pied qu’au vélo. Par ailleurs le système ne peut fonctionner que par une liaison Bluetooth avec un téléphone cellulaire. Rien de vraiment innovant en la matière. Le concurrent Apple propose depuis longtemps une montre avec une connectivité cellulaire intégrée fonctionnant sans téléphone associé.

Un chargeur de batterie intégré

Développé par une société française de Nice, comme son nom l’indique ,« Wise–integration » associée à INOCESS, la batterie intelligente (smart-bat) comprend en elle-même, la batterie, le chargeur et le système de gestion de l’énergie. Le tout dans un volume très réduit.

Le système pourrait effectivement être très intéressant sur les vélos électriques. A suivre.

Le vélo cargo WELLO

La particularité de ce vélo réside dans le fait qu’il a été, d’une part conçu et fabriqué par WELLO, une autre société française partagée entre Le Mans et l’île de la Réunion et d’autre part qu’il est équipé de trois roues et d’une assistance électrique, via une batterie rechargeable, soit sur secteur, soit à l’énergie solaire. Ce système offre une autonomie de 100 km…. S’il y a suffisamment de soleil.

Semi-carrossé, il évoque plus une mini voiture qu’un vélo. L’entreprise vise également le marché des collectivités en offrant un service de gestion de flotte… Connecté bien sûr !

Clignotants et feux de freins

«La Gazette» se désespère de voir sur le marché des feux de freins pour vélo de route vraiment performants. Il existe plusieurs produits et dispositifs de feu de frein. Les plus perfectionnés sont activés grâce à un accéléromètre intégré, mais pour les avoir testés, ils ne s’activent qu’en cas de forts ralentissements ou lors des arrêts. 

Il manque un dispositif beaucoup plus sensible qui s’activerait dès que la poignée de frein serait touchée. On pourrait imaginer un levier équipé d’un interrupteur tactile ou sensitif réagissant par un simple effleurement du doigt à l’instar des tablettes et smartphones.  L’intensité du feu pourrait être maximale lorsque les deux leviers seraient activés simultanément. La technologie existe, la mise en oeuvre en revient aux fabricants de freins.

Dans cette attente on pourra se contenter d’un système de type «Road-Light» avec clignotants, présenté au CES, mais conçu à l’origine pour les motos.

On le voit la pêche n’a pas été très bonne cette année.

Il faudra sans doute attendre le prochain EUROBIKE,  du 13 au 17 juillet prochain à Francfort en Allemagne pour espérer y faire une pêche miraculeuse.

JY.LP


Lire ou relire sur les mêmes sujets :

blank
Cyclo équipé du système Road-light. Photo : Road_light – Le Cycle

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.