Ce n’est pas le moment de se relever !

Relevé trop tôt !

La lutte contre la COVID 19 s’annonce longue. Les conditions de pratique de notre sport, aujourd’hui très contraintes, seront peut être assouplies d’ici quelques semaines (*). Pourtant, il ne faudra pas se relever trop tôt.

(*) La zone de 1 kilomètre autour de son domicile inadaptée à notre sport, pourrait être élargie.

S’inscrire dans le temps long !

Julian Alaphilippe nous a appris une chose ces derniers temps, c’est que tant que la ligne n’est pas franchie il ne faut pas relâcher son effort.

Il ne l’a pas relâché à Imola et on a vu le résultat.  Il s’est relevé un peu trop tôt lors de Liège-Bastogne-Liége et on a vu le résultat.

Pour lutter contre la pandémie, c’est un peu pareil. Il ne faut pas relâcher l’effort avant la fin, même si cela fait un peu mal aux jambes. Les longues préparations, les longues chevauchées, parfois solitaires, les longs bouts droits, les longues chasses, les longs cols… nous les cyclos, on connait. On sait que les résultats ne viennent pas tout seuls mais seulement après beaucoup d’efforts et de constance. Ce n’est pas le moment de se relever !

blank
David Gaudu 

D’ici quelques mois, individuellement et collectivement nous en recueillerons les fruits et pourrons peut être lors du prochain Tour de France, sur nos routes d’entraînement applaudir les Arnaud DEMARE, Julian ALAPHILIPPE, Romain BARDET,  Thibaut PINOT, David GAUDU, Guillaume MARTIN, Valentin MADOUAS, Brian COCQUARD, Rémi CAVAGNA et autres Warren BARGUIL et j’en oubli, on ne peut tous les citer. On les a attendus longtemps ces champions français et ils ont fini par arriver.

Vivement demain !

JY.LP


Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.